Voici les principales questions qui nous sont adressées par le public.

Si vous avez des questions sur votre traitement médicamenteux, les effets secondaires ou des interactions entre vos médicaments, consultez votre pharmacien. Il est l’expert qui pourra vous aider.

Si votre question porte sur la mise en marché d’un médicament ou sa disponibilité sur le marché canadien, communiquez plutôt avec Santé Canada ou avec le fabricant du médicament.

Vous ne trouvez pas réponse à votre question? Communiquez avec nous!

En ce qui concerne toute autre province ou territoire au Canada, vous devez vous référer à leur réglementation en vigueur, car elle est propre à chaque province ou territoire.

En ce qui concerne un autre pays, en règle générale, vous devrez consulter un professionnel de la santé sur place et vous plier aux règles en vigueur dans ce pays.

En vertu de l’article 1. j) ii. de la Loi sur la pharmacie, un pharmacien au Québec peut exécuter une ordonnance émise « par une personne autorisée par une loi d’une autre province ou d’un territoire du Canada à prescrire un médicament dans la mesure où cette personne, si elle exerçait au Québec, serait autorisée par une loi du Québec à prescrire ce médicament ».

Une ordonnance émise par un professionnel d’une autre province ou d’un territoire canadien peut donc être exécutée si ce professionnel était autorisé à prescrire au Québec (ex. : médecins, dentistes, optométristes, etc.).

Par ailleurs, le pharmacien ne peut exécuter une ordonnance provenant de tout pays autre que le Canada.

En règle générale, le pharmacien ne peut vous remettre plus de 30 jours de médication. Cela a pour objectif de :

  • limiter les quantités de médicaments en circulation auprès du public;
  • prévenir le gaspillage de médicaments si le traitement doit être modifié;
  • permettre une surveillance de la thérapie médicamenteuse par le pharmacien.

S’il le fait, il doit évaluer la situation cas par cas, selon son jugement professionnel. Aussi, qu’il accepte ou refuse de servir une quantité équivalente à plus de 30 jours de traitement, il doit en consigner les raisons à votre dossier.

Vous devez également tenir compte que le transport de médicaments avec vous peut faire l’objet de certaines restrictions. Nous vous invitons à consulter le site Web de Santé Canada.