Voici les principales questions qui nous sont adressées par le public.

Si vous avez des questions sur votre traitement médicamenteux, les effets secondaires ou des interactions entre vos médicaments, consultez votre pharmacien. Il est l’expert qui pourra vous aider.

Si votre question porte sur la mise en marché d’un médicament ou sa disponibilité sur le marché canadien, communiquez plutôt avec Santé Canada ou avec le fabricant du médicament.

Vous ne trouvez pas réponse à votre question? Communiquez avec nous!

Oui, le pharmacien peut refuser de servir un patient pour des motifs justes et raisonnables, notamment :

  1. la perte de la confiance du patient;
  2. le manque de collaboration de la part du patient à participer à son traitement;
  3. le fait que le pharmacien soit en conflit d’intérêts ou dans un contexte tel que son indépendance professionnelle pourrait être mise en péril;
  4. l’incitation de la part du patient à l’accomplissement d’actes qu’il sait illégaux, injustes ou frauduleux;
  5. le comportement abusif du patient, exprimé par des menaces ou des actes agressifs.

Toutefois, avant de cesser ses services, le pharmacien doit l’en informer et s’assurer que le patient pourra continuer à obtenir les services d’un autre pharmacien.

Or, le pharmacien ne peut pas refuser de servir un patient​ pour des raisons de race, de couleur, de sexe, de grossesse, d’orientation sexuelle, d’état civil, d’âge, de religion, de convictions politiques, de langue, d’origine ethnique ou nationale, de condition sociale ou de handicap.