Voici les principales questions qui nous sont adressées par le public.

Si vous avez des questions sur votre traitement médicamenteux, les effets secondaires ou des interactions entre vos médicaments, consultez votre pharmacien. Il est l’expert qui pourra vous aider.

Si votre question porte sur la mise en marché d’un médicament ou sa disponibilité sur le marché canadien, communiquez plutôt avec Santé Canada ou avec le fabricant du médicament.

Vous ne trouvez pas réponse à votre question? Communiquez avec nous!

Afin d’éviter que vous soyez dans l’obligation de cesser votre médication temporairement, le pharmacien peut, selon son jugement professionnel et si la réglementation le permet, renouveler vos ordonnances pour une période maximale équivalente à ce qui avait été prescrit, sans toutefois en modifier la posologie. Ce délai devrait vous permettre de pouvoir consulter un autre médecin. 

Sous certaines conditions, une ordonnance est valide pour aussi longtemps que le prescripteur l’autorise. Toutefois, un pharmacien peut, après un an de la date d’émission, selon son jugement professionnel, contacter le prescripteur ou vous référer à ce dernier, le tout dans votre intérêt.

En effet, entre le moment où l’ordonnance est rédigée et votre demande de renouvellement, de nombreux événements peuvent se produire, par exemple :

  • une modification de votre état de santé;
  • depuis la rédaction de cette ordonnance, vous avez de nouveaux médicaments à prendre et cela pourrait causer des interactions entre l’ancien médicament et les nouveaux;
  • des nouvelles informations concernant ce médicament ont été portées à la connaissance du pharmacien.

De façon générale, un dossier pharmacologique ne devrait pas contenir deux ordonnances actives pour le même médicament, quelles qu’en soient la teneur et la posologie. Selon la nature de votre ordonnance, la situation et le jugement professionnel du pharmacien, les renouvellements restants à la première ordonnance peuvent être annulés, selon le cas.

Le pharmacien doit toujours prioriser les intérêts de ses patients. Ainsi, le pharmacien devra prendre les mesures qui s’imposent selon la situation. À ce sujet, nous vous invitons à visiter la page Web concernant les nouvelles activités des pharmaciens, en regard de la Loi 41.