Le retour à la normalité : les pharmaciens seront présents comme toujours!

Alors que la cinquième vague s’estompe, on entend de plus en plus l’idée que la nouvelle normalité sera de vivre avec la COVID-19. À l’entrée de cette nouvelle ère, quelques réflexions sur les dernières semaines passées, et surtout, sur les apprentissages qu’on retient de cette pandémie.

D’entrée de jeu, j’aimerais souligner le travail extraordinaire des pharmaciens et de leur équipe. Les dernières semaines très difficiles ont été à l’image de leur travail pendant la pandémie : ils ont tenu bon, comme tous les Québécois.

Depuis le début de la pandémie, il faut bien comprendre que les services en pharmacie n’ont jamais été suspendus. Les pharmaciens et leurs équipes ont tenu à bout de bras la distribution des médicaments. Les pharmaciens en établissements de santé ont aussi travaillé encore plus étroitement avec les équipes d’infirmières et de médecins et ont prévenu les ruptures d’approvisionnement de médicaments en optimisant leur utilisation pour les patients hospitalisés.

Cette contribution des pharmaciens s’ajoute à celles, incalculables, des travailleurs essentiels. Par exemple, je pense spontanément à la contribution et à la collaboration des différents professionnels de la santé aux campagnes de vaccination contre la COVID-19, magnifiquement mises en image dans cette bande dessinée. Un beau travail d’équipe.

Des apprentissages, il y en a eu beaucoup. Aujourd’hui, nous en savons plus sur la façon dont se transmettent les maladies virales et les maladies respiratoires en particulier. Les mesures sanitaires ont permis d’éliminer pratiquement la grippe pendant la pandémie. Ces nouvelles notions, j’en suis persuadé, nous serons bénéfiques à l’avenir.

Nous avons appris surtout, que toutes et tous ont un rôle très important à jouer dans la société, que nous soyons préposé aux bénéficiaires, coiffeur, commis d’épicerie ou restaurateur, par exemple. Sans les efforts de tous, nous ne serions pas passés au travers.

À l’aube d’un relatif retour à la normale, n’oublions jamais que notre système de santé est fragile, et qu’il faudra continuer les efforts pour le protéger. Il est encore temps d’aller chercher sa première dose, et évidemment, pour la plupart d’entre vous, la dose de rappel. C’est la meilleure façon de se protéger contre les formes graves de la maladie.

Si vous avez des questions, vous pouvez compter sur vos pharmaciens. Ils sont toujours prêts à en faire plus pour vous soigner, la pandémie en aura été l’illustration. Ils sont là pour vous épauler pour votre santé, mais aussi pour vous offrir les meilleurs soins et services pharmaceutiques afin de conjuguer le retour à la vie normale avec l’évolution du virus.

Et si vous voulez aider les pharmaciens à mieux vous aider, il existe des actions concrètes pour ce faire. Il y a la possibilité de réaliser vos renouvellements de médicaments en avance sur le site Internet de votre pharmacie, ou bien de prendre rendez-vous lorsque possible avec votre pharmacien en cas de pépin. Ces petites actions, aussi banales soient-elles, peuvent réduire considérablement la pression sur votre pharmacie. Votre pharmacien ou pharmacienne en sera d’autant plus reconnaissant.

D’ici la mi-mars, restons prudents, soyons courtois, et si c’est possible, remercions notre pharmacien et les assistants techniques pour leur travail.

On se souhaite maintenant un beau printemps!

Bertrand Bolduc

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

0 commentaire