Foire aux questions

Vous trouverez ici des réponses aux questions fréquemment posées par le public à l'Ordre des pharmaciens. Notez cependant que ces réponses sont sommaires et ne s'appliquent pas nécessairement à toutes les circonstances.

Puis-je obtenir les coordonnées professionnelles d’un pharmacien auprès de l’Ordre?

Oui. Toute personne qui recherche les coordonnées professionnelles d'un pharmacien peut envoyer un courriel à l'adresse ordrepharm@opq.org en précisant le nom de ce pharmacien et, si possible, la ville où il exerce. Cette demande d'information peut aussi se faire par téléphone au 514 284-9588 ou au numéro sans frais 1 800 363-0324. Vous pouvez également consulter la page Trouvez votre pharmacien du site Web de l'Ordre.

Notez que seules les coordonnées du domicile professionnel du pharmacien peuvent être communiquées.

 

Un pharmacien peut-il refuser d’exécuter une ordonnance?

Le pharmacien doit refuser d'exécuter une ordonnance s'il a des motifs raisonnables de croire qu'il y va de l'intérêt du patient. Il s'agit d'une obligation déontologique qu'il doit respecter.

Concernant la contraception orale d'urgence, un pharmacien peut refuser de la prescrire ou d'en exécuter l'ordonnance, s'il juge que ce n'est pas indiqué pour la patiente qui en fait la demande, ou encore si cette pratique va à l'encontre de ses croyances ou convictions personnelles. Cependant, dans ce dernier cas, le pharmacien a l'obligation de diriger la patiente vers un autre pharmacien à proximité.

 

Un pharmacien peut-il charger des honoraires pour une consultation?

Un pharmacien peut charger des honoraires pour tout service professionnel qui n'est pas déjà payé par un tiers (par exemple, un assureur privé ou la Régie de l'assurance maladie du Québec).

À titre d'exemple, lorsque vous allez à la pharmacie vous procurer un médicament de prescription, le prix du médicament comprend déjà les honoraires du pharmacien pour le service.

Par contre, lorsque les honoraires pour une consultation ne sont pas assumés par un tiers, tel que précisé plus haut, il peut en demander un prix juste et raisonnable.

Enfin, il ne doit pas réclamer des honoraires pour des actes professionnels non dispensés.

 

Un pharmacien peut-il remplacer un médicament indiqué dans une ordonnance par un autre médicament? Par un médicament générique?

Un pharmacien doit exécuter une ordonnance telle qu'elle a été écrite par le médecin. Il peut toutefois, pourvu qu'il en avise le client et qu'il l'inscrive à son dossier, substituer au médicament prescrit un médicament dont la dénomination commune est la même (médicament générique), à moins d'indication contraire formulée de la main de l'auteur de l'ordonnance. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez la page Médicaments d'origine et médicaments génériques.

 

Mon dossier patient est-il tenu confidentiel? Qui d’autre que mon pharmacien peut avoir accès à mon dossier patient?

Le pharmacien doit respecter, sous peine de sanction, le secret de tout renseignement de nature confidentielle obtenu dans l'exercice de sa profession. Il ne peut être relevé du secret professionnel qu'avec l'autorisation de son patient ou lorsque la loi l'ordonne. Il doit donc prendre les mesures pour protéger les renseignements confidentiels qu'il a sous sa garde. Ainsi, le pharmacien doit éviter les conversations indiscrètes au sujet d'un patient et des services qui lui sont rendus. Il doit aussi veiller à ce que ses employés ne révèlent pas les renseignements de nature confidentielle reçus dans l'exercice de leurs fonctions.

 

Puis-je consulter ou obtenir copie de mon dossier?

Selon le Code de déontologie des pharmaciens, le patient a le droit d'obtenir copie des documents qui le concernent dans tout dossier constitué à son sujet. Le pharmacien peut exiger des frais raisonnables n'excédant pas le coût de la reproduction ou de la transcription des documents ou le coût de la transmission d'une copie. Il doit toutefois informer au préalable le patient du montant approximatif de ces frais.

 

Liens d'intérêt
Documents téléchargeables