Bienvenue dans la foire aux questions! Vous trouverez dans cette page un grand nombre de réponses aux questions qui sont régulièrement posées par les pharmaciens. Celles-ci sont classées par thématique pour faciliter votre recherche.

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?
Communiquez avec la Direction des services professionnels :
dsp@opq.org | 514 312-0227

Résultats de votre recherche (
)

Tous les vaccins inscrits au PIQ peuvent être prescrits et administrés par un pharmacien qui a suivi les formations requises. Cela inclut la prescription du vaccin contre la diarrhée du voyageur (par ex. : DukoralMD, Typh-OMD, Chol-Ecol-OMD).

En vertu des lois qui les concernent, les vaccinateurs peuvent procéder à la vaccination de façon autonome (par ex. : pharmacien, infirmière) ou sur ordonnance (par ex. : infirmière auxiliaire) pour les produits qui sont inclus dans le PIQ, qu’ils soient gratuits, recommandés ou autorisés.

Pour les vaccins oraux utilisés en santé voyage, qui peuvent être auto administrés ou administrés par les parents à la maison, la surveillance par le vaccinateur n’est pas requise.

Lorsqu’une prescription semble non conforme au PIQ, il est recommandé d’en discuter avec le professionnel qui a émis celle-ci. Par la suite, vous pouvez décider d’administrer le produit immunisant ou non. Si vous décidez de ne pas le faire, informez-en le professionnel qui a émis la prescription et inscrivez-le dans le dossier de l’usager.

Le professionnel qui émet la prescription et celui qui l’administre engagent individuellement leur responsabilité professionnelle quant aux décisions qu’ils prennent et aux actes qu’ils posent.

Seules les qualifications en réanimation cardiorespiratoire (RCR) doivent être renouvelées périodiquement. La durée de validité de votre formation devrait être inscrite sur le certificat reçu lors de la réussite du cours.

De plus, comme membre d’un ordre professionnel, vous avez des devoirs et des obligations envers vos patients. Vous devez :

  • Faire preuve de compétence, c’est à dire pratiquer selon les données de la science actuelle et tenir vos connaissances à jour;
  • Faire preuve d’habileté, c’est à dire bien maîtriser les techniques et les pratiquer avec adresse;
  • Tenir compte des limites de vos connaissances et de vos habiletés;
  • Faire preuve de diligence, c’est à dire agir au bon moment. Par exemple, tous les vaccins requis doivent être administrés à l’âge prévu.

Toute vaccination, qu’elle soit couverte ou non par le régime public, doit obligatoirement être saisie au Registre de vaccination du Québec. Il est impossible de refuser cette inscription une fois que le patient a reçu le vaccin. Ce registre n’enlève pas l’obligation légale de maintenir à jour le dossier de l’usager.

Il est important pour le patient de conserver son carnet de vaccination et celui de ses enfants et de les tenir à jour. Le registre de vaccination ne remplace pas ces documents. De plus, les vaccins d’un patient ayant précédé la mise en place du Registre de vaccination du Québec peuvent être ajoutés à celui-ci lorsqu’un professionnel de la santé en est informé et après avoir validé l’information.

Pour connaître les éléments à inscrire lors de l’administration d’un vaccin, consultez la page Documentation de la vaccination du PIQ et la portion du tableau sur les données de vaccination à inscrire au registre.

Oui, vous pouvez saisir vos propres vaccins puisque le registre de vaccination n’est pas accessible par le biais du DSQ.

Le Registre de vaccination du Québec n’est pas directement accessible au patient. Toutefois, toute personne peut obtenir une copie des renseignements la concernant contenus dans le registre en suivant la procédure établie.

Oui, l’infirmière auxiliaire peut administrer un vaccin prescrit par un pharmacien. Comme tout professionnel, elle doit respecter les lignes directrices du PIQ. L’infirmière auxiliaire peut également :

  • Collecter l’information pré-vaccination à l’aide d’un questionnaire et consulter le registre de vaccination pour vérifier l’histoire vaccinale d’une personne avant de lui administrer un vaccin;
  • Préparer et administrer les vaccins ;
  • Noter les vaccinations dans le dossier, le registre de vaccination et le carnet de vaccination;
  • Contribuer à la surveillance après la vaccination;
  • Appliquer les mesures d’urgence décidées par les vaccinateurs en cas de réactions immédiates à la suite de la vaccination.

Pour consulter le Registre de vaccination du Québec ou y consigner des informations, vous devez posséder le dispositif SecurSanté et avoir suivi la formation sur la consignation des informations au registre.

Le dispositif SecurSanté, souvent appelé « clé DSQ », est le moyen utilisé pour authentifier les utilisateurs du registre. Le registre de vaccination n’est toutefois pas accessible via le Dossier santé Québec (DSQ).

Si vous détenez déjà le dispositif SecurSanté, vous n’avez pas à faire une nouvelle demande puisque vous pouvez déjà accéder au registre.

L’adresse URL pour accéder à l’interface Web du registre est indiquée dans le guide de saisie disponible sur l’environnement de formation.

La loi prévoit que vous pouvez administrer un médicament dans trois situations : afin d’en démontrer l’usage approprié, aux fins de la vaccination ou lors d’une situation d’urgence.

  • La première situation existait auparavant et n’a pas changé.
  • La seconde vous autorise à administrer un vaccin, que ce vaccin ait été prescrit par vous-même ou un autre professionnel.
  • La troisième vous permet d’administrer certains médicaments dans une situation d’urgence; ceci s’applique à tous les médicaments en vente libre, tels que l’adrénaline ou la diphenhydramine. S’ajoute le salbutamol.

Pour pouvoir vacciner, voici les quatre formations que vous devez suivre, dans l’ordre que vous le souhaitez.

  1. Formation de base sur les vaccins et l’immunisation (10 h de formation en ligne) *
  2. Formation en ligne sur la consignation des informations au registre de vaccination
  3. Formation sur les techniques d’administration d’un médicament ou d’un vaccin (volet théorique de 4 h et volet pratique de 5 h)
  4. Formation en réanimation cardio-respiratoire

Si vous désirez uniquement évaluer le statut vaccinal du patient et prescrire les vaccins requis (et référer à un autre professionnel pour le volet de l’administration), seule la formation de base sur les vaccins et l’immunisation ainsi que celle sur la consignation des informations au registre de vaccination sont requises.

* La formation de base sur l’immunisation est maintenant offerte gratuitement sur la plateforme de formation continue partagée par l’INSPQ pour les professionnels de la santé.
> Si vous travaillez pour un établissement du réseau de la santé, cliquez ici pour accéder à l’ENA. Pour vous identifier, sélectionnez le nom de votre établissement et utilisez vos identifiants institutionnels.
> Si vous travaillez pour une organisation hors réseau de la santé et vous n’avez pas déjà un compte ENA, complétez le formulaire suivant pour obtenir vos identifiants. Une fois les accès obtenus, suivre la procédure ci-dessus. Notez que vous devrez sélectionnez « Institut national de santé publique » comme établissement.

Chargement