12 juin 2020
opq.org
L'EXPRESS
COVID-19 : MISE À JOUR DU 12 JUIN 2020
Levée de la directive de service aux 30 jours
Les gouvernements ontarien et albertain ont tous deux annoncé qu’ils levaient, à partir du lundi 15 juin, la directive de servir les médicaments sur une base 30 jours. L’approvisionnement en médicaments étant pancanadien, il a été convenu avec le MSSS, afin d’éviter que les patients québécois soient désavantagés sur le plan de l’accès, de faire de même au Québec. 

Ainsi, à partir de lundi, vous pouvez servir les médicaments selon les mêmes modalités que vous le faisiez avant la pandémie de COVID-19. La décision concernant la durée de service vous revient ; elle doit faire fi des influences extérieures indues. Elle doit être individualisée en fonction des besoins du patient, mais également des ruptures d’approvisionnement possibles.

En effet, le contexte actuel continue d’imposer la prudence, notamment alors que d’importants efforts de préparation à une deuxième vague de COVID-19 sont en cours.

La fragilité de l’approvisionnement de certains médicaments demeure une préoccupation réelle, comme en témoignent les allocations imposées par les fabricants aux grossistes et les grossistes aux pharmaciens. Certains produits à exécution successive – utilisés notamment dans le traitement de maladies chroniques – continuent de faire l’objet de défis d’approvisionnement.

Le MSSS, l’Ordre et tous les partenaires de la famille pharmaceutique travaillent étroitement pour assurer une vigie serrée de la stabilité de la chaîne d’approvisionnement. Il n’est pas exclu de revenir avec la directive de servir aux 30 jours de façon générale ou pour certaines classes de médicaments ou certaines molécules, au besoin.

En attendant, nous mettons à votre disposition une nouvelle affiche précisant que la décision concernant la durée de service est individualisée pour chaque patient et revient au pharmacien. 

Pour toute question concernant ce sujet, communiquez avec la Direction des services professionnels (dsp@opq.org). 
 
Alternatives au timolol pour le traitement du glaucome
Pour répondre à une difficulté d’approvisionnement en gouttes ophtalmiques de timolol éprouvée depuis le début de l’année, l’INESSS a aujourd’hui publié un guide à votre intention. Ce dernier se veut un outil d’aide à la décision en soutien à votre pratique clinique. Nous vous invitons à en prendre connaissance. 
Consultez le guide
Ordre des pharmaciens du Québec
 
Ordre des pharmaciens du Québec
266, rue Notre-Dame Ouest, bureau 301 • Montréal QC H2Y 1T6
Tél. : 514 284-9588 • Sans frais : 1 800 363-0324 • Téléc. : 514 284-3420

Ce courriel vous a été envoyé sur la base de votre consentement exprès ou tacite conformément à la Loi canadienne anti-pourriel.
Vous recevez cette infolettre parce que vous vous êtes abonné à notre liste de distribution.
communic@opq.org
www.opq.org
Pour se désabonner | Pour communiquer avec la rédaction
© 2016 / Tous droits réservés