21 mai 2020
opq.org
L'EXPRESS
COVID-19 : MISE À JOUR DU 21 MAI
Les recommandations sur le port d’équipements de protection individuelle en pharmacie demeurent
Au cours des dernières semaines, l’Institut national de santé publique (INSPQ) a revu à quelques reprises le document sur l’évaluation des risques d’exposition des travailleurs de la santé lors de soins à un patient confirmé COVID-19. 

Malgré les changements apportés dans ces tableaux, à la lumière des vérifications que nous avons faites auprès de la santé publique, nos recommandations demeurent les mêmes concernant le port d’équipement de protection individuelle en pharmacie. 

La vidéo enregistrée en avril dernier par Guillaume Leduc, coordonnateur à l’accompagnement à l’Ordre, est donc toujours d’actualité. Vous y trouverez les principales recommandations en matière de port d’équipement de protection individuelle. 
 
Notre trio fait le point – Déjà plus de 900 visionnements 
La vidéo de 40 minutes tournée la semaine dernière et dans laquelle Bertrand Bolduc, président, Manon Lambert, directrice générale, et Patrick Boudreault, directeur des affaires externes, font le point sur la situation actuelle et les enjeux rencontrés en ce temps de pandémie compte déjà plus de 900 vues. Vous ne l’avez pas encore écoutée? Elle est toujours d’actualité, alors il est encore temps!

Parmi les sujets abordés : retour sur l’ordonnance collective de salbutamol, situation dans les RPA, CHSLD privés, ressources intermédiaires et sites non traditionnels et service de télécopie infonuagique.

Notre trio en profite aussi pour répondre à plusieurs de vos questions.
 
Dois-je reprendre les médicaments périmés ou non utilisés pour destruction le temps de la pandémie?
L’Ordre a été informé que beaucoup de médicaments périmés ou inutilisés se retrouvent présentement dans les RPA, CHLSD, RI, etc., une situation qui comporte de nombreux dangers. Ainsi, sauf exception, il ne serait pas approprié de refuser de reprendre ces médicaments provenant de l’un de ces milieux de vie ou encore d’un domicile. Dans ce document, nous vous proposons des options, que ce soit pour un patient se présentant directement à la pharmacie ou encore pour la destruction de médicaments provenant d’une résidence. 

Rappelons que vous êtes toujours libres de charger des frais raisonnables pour le service de retour des médicaments.

D’ailleurs, afin d’informer vos patients sur ce service ainsi que sur les bonnes pratiques à adopter en ce sens, cette affiche développée par l’Association professionnelle des pharmaciens salariés du Québec est particulièrement intéressante. 

Si jamais vous éprouvez des difficultés pour faire détruire les médicaments en votre possession, nous vous invitons d’abord à communiquer avec votre entreprise de récupération. Si le problème persiste toujours, n’hésitez pas à en informer l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires.
Document explicatif
 
Comment apporter les changements de médicaments pour un patient servi en piluliers en période de pandémie?
En période de pandémie, il importe de diminuer les manipulations d’objets ou de produits afin de minimiser les risques de transmission du virus. Dans ce contexte, nous vous proposons une procédure pour gérer les changements apportés à la thérapie médicamenteuse des patients servis à l’aide d’un outil d'aide à l'administration.  
Ordre des pharmaciens du Québec
 
Ordre des pharmaciens du Québec
266, rue Notre-Dame Ouest, bureau 301 • Montréal QC H2Y 1T6
Tél. : 514 284-9588 • Sans frais : 1 800 363-0324 • Téléc. : 514 284-3420

Ce courriel vous a été envoyé sur la base de votre consentement exprès ou tacite conformément à la Loi canadienne anti-pourriel.
Vous recevez cette infolettre parce que vous vous êtes abonné à notre liste de distribution.
communic@opq.org
www.opq.org
Pour se désabonner | Pour communiquer avec la rédaction
© 2016 / Tous droits réservés