21 août 2018
opq.org
L'EXPRESS
Mise à jour sur la pénurie d'EpipenMC

Message du MSSS en collaboration avec l'OPQ et le CMQ

Depuis plusieurs mois, des problèmes sévères d’approvisionnement en EpipenMC persistent. Bien qu’il soit anticipé que des lots, tant de la forme adulte (0,3 mg) que de la forme pédiatrique (0,15 mg), puissent être rendus disponibles au Canada par le fabricant en septembre, l’absence actuelle de confirmation de ces livraisons commande de maintenir un niveau de vigilance dans le traitement des demandes des patients pour ces produits.

Ainsi, dans l’attente d’un retour à la normale, nous comptons sur la collaboration de l’ensemble des pharmaciens pour s’assurer d’une optimisation des quantités restantes et éviter des ruptures dans l’offre de soins aux patients.

Nous vous suggérons de prioriser les patients n’ayant en main aucun auto-injecteur et de limiter l’approvisionnement à un seul format par patient. Bien que les stocks résiduels sous allocation du format pédiatrique (0,15 mg) doivent être protégés et rendus disponibles en priorité aux enfants dont le poids le requiert, le service de deux auto-injecteurs pédiatriques à un adulte sans aucun EpipenMC pourrait être une solution acceptable devant l’impossibilité de fournir un format adulte.

Avant de servir un nouvel auto-injecteur, nous vous invitons à vérifier si le patient en a encore un en sa possession. Le cas échéant, nous vous suggérons de vérifier sa date de péremption, qui correspond à la dernière journée du mois indiqué sur le produit. En situation de pénurie et devant l’impossibilité de fournir un auto-injecteur à un patient qui en a encore un en main, mais dont la date de péremption est atteinte depuis peu, il pourrait être indiqué de recommander sa conservation si, après vérification, l’apparence du produit n’est pas altérée (absence de coloration et de précipité). Pour alimenter la prise de décision et bien orienter le patient, on devrait documenter les conditions dans lesquelles l’EpipenMC a été conservé par le patient. Notons que les données obtenues dans les études scientifiques consultées montraient qu’une proportion importante des dispositifs d’EpiPenMC (0,3 mg) contenaient plus de 90 % de la quantité initiale d’épinéphrine 24 mois après la date d’expiration. À noter que ces études incluaient une trentaine de dispositifs chacune.

Enfin, il importe que les patients qui formulent une demande pour obtenir un auto-injecteur soient pris en charge adéquatement afin d’éviter qu’ils n’aient à faire des démarches multiples qui peuvent impliquer des déplacements inutiles. Dans un optique de sécurité, si un pharmacien est dans l’impossibilité de fournir à un patient un EpipenMC malgré ses démarches ou qu’il a conseillé des mesures alternatives temporaires (ex. conservation d’un EpipenMC périmé, service de deux formats pédiatriques à un adulte), il doit alors assurer un suivi auprès du patient pour qu’il puisse obtenir, dès que possible, un nouvel EpipenMC qui convient à son besoin.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux travaille en étroite collaboration avec l’Ordre des pharmaciens du Québec et le Collège des médecins du Québec pour assurer le suivi du dossier. Nous vous tiendrons informés des développements.
Ordre des pharmaciens du Québec
 
Ordre des pharmaciens du Québec
266, rue Notre-Dame Ouest, bureau 301 • Montréal QC H2Y 1T6
Tél. : 514 284-9588 • Sans frais : 1 800 363-0324 • Téléc. : 514 284-3420

Ce courriel vous a été envoyé sur la base de votre consentement exprès ou tacite conformément à la Loi canadienne anti-pourriel.
Vous recevez cette infolettre parce que vous vous êtes abonné à notre liste de distribution.
info@opq.org
www.opq.org
Pour se désabonner | Pour communiquer avec la rédaction
© 2016 / Tous droits réservés