OPQ
COMMUNIQUÉ D'INFORMATION DE L'ORDRE DES PHARMACIENS DU QUÉBEC
23/12/2015
ERRATUM – Liste des formulations contenant du dextrométhorphane affectés par la modification au Règlement sur les conditions et modalités de vente des médicaments

Quelques erreurs se sont glissées dans l’établissement de la liste des médicaments transmise dans L’interaction express du 22 décembre.

En effet, certaines formulations contenant du dextrométhorphane contiennent moins de 850 mg par format et n’auraient pas dû se retrouver dans cette liste.  

Veuillez trouver en cliquant ici la liste amendée. Les formulations non touchées par les modifications apparaissent en surligné jaune et le texte est raturé.

Nous profitons de l’occasion pour vous informer que les modifications au Règlement sur les conditions et modalités de vente des médicaments n’originent pas de l’Ordre des pharmaciens du Québec. En effet, ce règlement est administré par l’Office des professions du Québec. Toute personne (physique ou morale) peut adresser une demande de modification à celui-ci. 

Le processus d’analyse de l’Office implique une consultation de divers organismes parmi lesquels figurent trois ordres professionnels (médecins, pharmaciens, vétérinaires) ainsi que l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux.

La décision finale de procéder ou non à une modification de ce règlement revient à l’Office des professions du Québec qui en fait alors la recommandation au gouvernement.

Nous vous invitons à consulter le site Web de l’Office pour en connaître plus à ce sujet.

Communication au sujet de l’aide médicale à mourir

À tous les pharmaciens-nes du Québec,

Nous suivons avec attention les opinions et les décisions tant politiques que juridiques émises au sujet de la Loi concernant les soins de fin de vie.

Sur le plan de l’application de cette loi, bien que nous ne puissions présumer d’une garantie à l’encontre de poursuites éventuelles, la décision du 22 décembre de la Cour d’appel du Québec confirme que la loi s’applique sans conflit avec le Code criminel du Canada.

Par ailleurs, nous sommes toujours dans l’attente de la décision de la Cour suprême qui doit statuer au sujet d’une demande de soustraire l’application de la loi sur les soins de fin de vie du Québec des articles 14 et 241b du Code criminel.

Quant à lui, le premier ministre Trudeau s’est engagé à ne pas compliquer la mise en application au Québec de l’aide médicale à mourir d’ici à ce que le gouvernement fédéral légifère sur la question.

Dans ce contexte, nous vous invitons à travailler de façon concertée avec les autres professionnels concernés afin de prendre une décision en toute connaissance de cause dans le cas où une demande d’aide médicale à mourir vous serait adressée.

Je profite de l’occasion pour vous rappeler que les bureaux de l’Ordre rouvriront le 4 janvier prochain. Entretemps, Danielle Fagnan demeure disponible pour répondre à vos questions. Vous pouvez la rejoindre au 514 358-9496 ou par courriel à l’adresse courriel suivante : dfagnan@opq.org.

En terminant, je vous souhaite à tous de très joyeuses Fêtes et une belle année 2016!

Manon Lambert
Directrice générale

Ordre des pharmaciens du Québec

266 RUE NOTRE-DAME OUEST, BUREAU 301 • MONTRÉAL QC H2Y 1T6
TÉL. : 514 284-9588 • SANS FRAIS : 1 800 363-0324 • TÉLÉC. : 514 284-3420

 Pour se désabonner | Pour communiquer avec la rédaction
© 2015 / DROITS DE REPRODUCTION ET DE DIFFUSION RÉSERVÉS