Près de 40 % de la population a déjà cessé un médicament prescrit sans avis professionnel

Montréal, 12 mars 2018 – À l’occasion de la Semaine de sensibilisation à la pharmacie, l’Ordre des pharmaciens du Québec révèle les résultats d’un sondage omnibus Léger Marketing* sur la persistance au traitement. Selon ces nouvelles données, 37% de la population a déjà cessé de prendre un traitement prescrit sans en parler à un professionnel de la santé. La proportion passe à 47 % chez les 25-34 ans.
 
Parmi les raisons les plus souvent évoquées pour l’arrêt de traitement, soulignons le fait de se sentir mieux (31%), les effets secondaires occasionnés par le traitement (28%), le fait de ne pas constater l’efficacité du médicament (12 %), le sentiment de ne pas en avoir besoin (11%), le manque de ressources financières (8%) et le fait d’oublier de prendre le médicament (7%).
 
Pour l’Ordre des pharmaciens du Québec, ces données sont révélatrices. Dans certaines situations, il peut être légitime de remettre un traitement en question. Un médicament utile à un moment précis ne l’est pas nécessairement encore des années plus tard. Mais notamment pour les maladies chroniques, le fait de cesser un traitement prématurément peut occasionner des hospitalisations, des consultations médicales ou la détérioration de l’état de santé. Pour cette raison, avant de le faire, il est important de s’adresser à son pharmacien.

Lorsqu’on observe les raisons invoquées par la population pour cesser un traitement, des solutions peuvent être apportées pour presque chacune d’entre elles. On peut limiter les effets secondaires d’un traitement en modifiant la dose ou en changeant l’horaire de prise, par exemple. Et il est important de rappeler que certains médicaments prennent plusieurs jours pour agir.
 

 
Une campagne pour la population
 
À l’occasion de la Semaine de sensibilisation à la pharmacie, l’Ordre lance une courte vidéo rappelant à la population l’importance de parler à son pharmacien avant de cesser un traitement prescrit. Cette vidéo sera diffusée sur les médias sociaux; notamment en publicité YouTube et sur Facebook. De plus, des pharmaciens de partout à travers le Québec seront disponibles pour les médias afin d’aborder le sujet de la persistance au traitement.
 
*  Sondage omnibus Léger marketing réalisé du 30 octobre au 1er novembre 2017, auprès de 1 010 Québécois, âgés de 18 ans et plus, pouvant s’exprimer en français ou en anglais.
 
- 30 - 
 
Source : Julie Villeneuve, directrice des communications
Tél. : 514-284-9588, poste 310 / Cell. : 514-808-5556
jvilleneuve@opq.org 
Liens d'intérêt
Documents téléchargeables