Assistants techniques en pharmacie

Le rôle du pharmacien a évolué de façon rapide au cours des 20 dernières années. Ses compétences cliniques sont maintenant davantage recherchées et utilisées, tant par les patients que par les autres professionnels de la santé. Pour maintenir la qualité et la sécurité des services qu’il offre, le pharmacien doit compter davantage sur le soutien du personnel technique.

Le diplôme d’études professionnelles en assistance technique en pharmacie (ATP) a permis l’accès à une main-d’œuvre qualifiée pour assister les pharmaciens dans un certain nombre de tâches. Cependant, les pharmaciens réclament d’être mieux appuyés pour réaliser leur travail.

Actuellement, la formation offerte aux ATP ne répond que partiellement aux besoins identifiés par les pharmaciens. Comme il s’agit d’un enjeu de protection du public, l’Ordre des pharmaciens du Québec et ses partenaires ont dressé un état de situation et proposé un rehaussement du rôle et de la formation du personnel technique en pharmacie.

Actions réalisées
  • En février 2011, l’Ordre a mis sur pied un groupe de travail composé de représentants de l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP), de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (A.P.E.S.), de l’Association des bannières et chaînes de pharmacie du Québec (ABCPQ) et de l’Association québécoise des assistants techniques en pharmacie (AQATP). Son mandat est de réviser le rôle des ATP pour mieux répondre aux besoins de la population. Le groupe de travail a fait consensus sur deux besoins principaux :
     
    • créer deux catégories de personnel, soit le personnel de soutien technique (PST) pour des tâches générales et le personnel technique (PT) pour des tâches de supervision du travail technique et qui demandent plus d’autonomie et de capacités d’analyse;
       
    • embaucher du PT avec de solides connaissances en matière de gestion dans le domaine de la pharmacie et des connaissances sur les principales maladies chroniques pour anticiper les besoins du pharmacien dans ses activités de surveillance de la thérapie médicamenteuse. 
       
  • Le groupe de travail a publié :
     
  • En janvier 2016, l’Ordre a décidé de procéder à une révision de son règlement concernant les ATP. L’Ordre souhaite ainsi mieux encadrer les ATP et les éventuels techniciens en pharmacie en les autorisant à exercer certaines activités. Ce règlement pourra être adopté lorsqu’une décision ministérielle aura été prise.
     
  • L’Ordre a fait des représentations afin de favoriser la création d’un programme de formation de niveau collégial en pharmacie ainsi que pour rehausser le niveau des compétences acquises au DEP, qui se donne actuellement. L’Ordre a rencontré le ministère de la Santé et des Services Sociaux, le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, la Fédération des cégeps et la Fédération des commissions scolaires.  
Actions en cours

Le groupe de travail se consacre à l’écriture du projet de règlement qui ne pourra voir le jour qu’au moment où les ministères impliqués auront définitivement statué sur la création d’un programme de formation de niveau supérieur. L’Ordre poursuit ses actions politiques en maintenant des liens avec les ministères concernés.

Des questions?

Vous pouvez communiquer avec la Direction des services professionnels au dsp@opq.org ou au 514 312-0227 poste 927.