Candidat dans la région 5 : Estrie, Montérégie, Centre-du-Québec

Yannick Jacques D.C., B.Sc. MBA, Pharm. D.

Je suis devenu pharmacien après avoir exercé quelques années dans un autre domaine de la santé. Aider les gens à comprendre l’importance de la santé a toujours été au cœur de mes valeurs. Plus que jamais, le pharmacien est le professionnel le plus accessible et souvent le plus près de ses patients.

J’ai acquis une solide formation académique avant de devenir membre de l’OPQ. Avant de compléter mon doctorat en pharmacie avec grande distinction, j’ai complété un autre doctorat de premier cycle dans le domaine de la santé, un baccalauréat en sciences par cumul de trois certificats en gérontologie (U de M), comptabilité (HEC) et toxicomanie (U de M) après quoi, j’ai complété un MBA en sciences et génie à l’ESG de l’UQÀM. J’ai été admis dans les deux sociétés d’honneur universitaires américaines Rho Chi et Phi Lambda Sigma.

Je crois fermement à la nécessité de maintenir les plus hauts standards professionnels et éthiques afin de garantir la protection du public. Le droit de s’auto-réglementer comme professionnels sous la supervision de l’Office des professions ne doit pas être pris pour acquis, mais doit être gagné chaque jour par la qualité du travail de notre ordre et de ses comités. Il est aussi essentiel de voir à ce que l’indépendance dont les pharmaciens jouissent au Québec soit préservée et défendue. Je crois que la perte de cette indépendance pourrait nuire à la qualité des services professionnels que nous rendons chaque jour à nos patients. Enfin, l’Ordre ne doit pas simplement appliquer des règlements, mais doit être un acteur présent dans les grands débats qui ont trait à la façon dont les soins de santé sont rendus au Québec. L’Ordre doit aussi voir à ce que son offre de formation continue soit pertinente, dynamique et actuelle afin que tous les membres puissent maintenir leurs compétences à jour quel que soit leur champ de spécialité.

Je suis à l’emploi de la pharmacie Maryse Lorrain à Bedford en Montérégie depuis mai 2019 et pharmacien depuis octobre de la même année. Je dessers une clientèle diversifiée comme pharmacien communautaire. J’apprécie particulièrement la relation privilégiée que j’ai pu développer avec nos patients comme pharmacien de famille. Bien que la majorité de ma pratique ait eu lieu dans des circonstances plutôt exceptionnelles causées par la pandémie que nous vivons, cela ne m’a pas fait douter un instant de la passion qui m’anime pour cette profession.

Du côté des implications, j’ai été coopérant professionnel lors d’une mission humanitaire en Équateur. J’ai été impliqué de différentes façons lors de mon parcours académique. Je suis aussi impliqué dans ma communauté comme membre du Conseil d’administration d’Adélard, un centre d’art contemporain à Frelighsburg dans les Cantons-de-l’Est.

J’aurai 40 ans dans quelques semaines et je crois posséder les qualités personnelles requises pour le poste d’administrateur au Conseil de l’Ordre. Je suis à l’écoute, j’ai un excellent jugement, j’essaie autant que possible de décider par consensus, mais je suis aussi capable d’être courageux lorsque nécessaire.

J’espère que vous m’accorderez votre confiance et voterez pour moi.