Candidat à la présidence

Présentation

C’est avec enthousiasme que je pose ma candidature au poste de président de l’Ordre des pharmaciens du Québec (OPQ). En toute humilité, j’aspire à présider aux destinées de l’OPQ car je crois posséder l’expérience et les qualités requises. J’ai aussi une excellente connaissance des principaux enjeux touchant les différentes sphères de notre profession.

Durant ma carrière, j’ai pratiqué la pharmacie en établissement de santé au Bas-Saint-Laurent. Des années 1980 jusqu’en 2004, j’ai contribué au développement des soins pharmaceutiques à l’Hôpital régional de Rimouski. En 1987, de concert avec la Faculté de pharmacie de l’Université Laval, j’ai présidé aux actions qui ont mené à la reconnaissance de mon établissement comme site de formation pour le programme de 2e cycle en pharmacie hospitalière, une première à l’époque pour un établissement situé hors des régions de Montréal et de Québec. Cette opportunité m’a permis de mettre à profit mon intérêt pour l’enseignement à la relève.

En 2004, j’ai réorienté ma carrière vers la gestion. D’abord chef du Département de pharmacie de l’Hôpital régional de Rimouski, j’ai ensuite occupé ces fonctions au sein du CISSS du Bas-Saint-Laurent suivant la fusion des établissements en 2015. Cette expérience m’a permis de toucher aux différentes facettes de la gestion pharmaceutique tout en veillant à créer les conditions propices au développement des soins et à la prestation de services pharmaceutiques efficients et sécuritaires.

Je me suis aussi engagé au sein de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec. Nommé au conseil d’administration en 2010, j’ai ensuite assumé la présidence de l’Association de 2013 à 2022. J’ai acquis de cette expérience des atouts qui me seront utiles à la présidence de l’OPQ, notamment :
– Une solide connaissance des règles de saine gouvernance;
– De précieux liens avec les organisations de la famille de la pharmacie et du domaine de la santé;
– Une capacité à rallier les points de vue dans un dossier complexe;
– Des aptitudes en communication démontrées notamment dans plus de 200 entrevues médiatiques et d’autres allocutions;
– Des habiletés politiques illustrées, par exemple, lors d’activités de représentation et de passages en commission parlementaire.

À titre d’aspirant à la présidence, l’un de mes objectifs est que notre ordre professionnel allie sa mission de protection du public au désir des pharmaciens de faire bénéficier les patients de leurs compétences uniques. D’un côté, la population a grand besoin d’un véritable réseau coordonné de pharmaciens qui lui assure un parcours de soins pharmaceutiques optimal. De l’autre, l’élargissement du champ de pratique des pharmaciens ouvre la porte à plus de soins et services et à un travail plus stimulant. Toutefois, des actions concrètes doivent être posées pour s’assurer d’un cadre d’exercice normatif respectueux de la capacité de travail des pharmaciens. Par ailleurs, la reconnaissance d’une spécialité en pharmacothérapie avancée favorisera la consultation de pharmaciens experts en soutien à la première ligne. Par ces réalisations, le patient sera mieux servi et les pharmaciens du Québec travailleront mieux ensemble dans un environnement propice à la prestation de soins sécuritaires.

François Paradis

Formation

  • B. Pharm., Université Laval, 1981

Expérience professionnelle

  • Pharmacien, Hôpital régional de Rimouski, 1981-2004
  • Chef du Département de pharmacie, Hôpital régional de Rimouski et CISSS du Bas-Saint-Laurent, 2004 à ce jour
  • Administrateur, A.P.E.S., 2010-2013
  • Président, A.P.E.S., 2013-2022