Médicaments en vente libre : des produits pas comme les autres

Protégez-Vous présente la troisième édition du guide Médicaments en vente libre 
en collaboration avec l’Ordre des pharmaciens du Québec.

MONTRÉAL, le 7 juin 2017 – Tous les maux ne valent pas une visite chez le médecin. Or, s’il est souvent légitime de vouloir vous soigner vous-même pour des problèmes de santé mineurs, la prudence reste toujours de mise, car les médicaments en vente libre ne sont pas des produits de consommation ordinaires. Pour vous aider à faire les bons choix, Protégez-Vous publie, en collaboration avec l’Ordre des pharmaciens du Québec, la troisième édition du guide pratique Médicaments en vente libre.

Trouver le bon médicament

Comment choisir le produit adéquat pour soulager vos symptômes ? Quelles sont les précautions à prendre en fonction de votre état de santé ? Des traitements non pharmacologiques s’avèrent-ils tout aussi efficaces dans votre situation ? Ce guide de Protégez-Vous, qui contient 88 pages de renseignements utiles, se veut une mine d’information. Des brûlures d’estomac aux douleurs articulaires en passant par le rhume et la grippe, les blessures sportives et les maux de dos, il présente une trentaine de problèmes de santé parmi les plus courants. En plus de vous indiquer comment les soulager ou les soigner au quotidien, il précise les situations où la consultation du médecin est indispensable. 

Dans cet ouvrage, vous trouverez notamment :

  • des informations relatives aux nouveaux services offerts par les pharmaciens depuis juin 2015 ;
  • des fiches pratiques qui vous donnent des conseils de prévention, des détails au sujet des traitements avec ou sans médicaments et des mises en garde ;
  • des renseignements dont il faut tenir compte avant de prendre un médicament, comme les contre-indications, les interactions et les effets indésirables ;
  • des conseils au sujet de l’automédication pour les femmes enceintes ou celles qui allaitent.

Dépendance et surconsommation : un problème plus fréquent qu’on le croit

Qui dit médicaments en vente libre dit aussi risques. En effet, s’ils ne sont pas utilisés de façon appropriée, ces médicaments peuvent entraîner divers problèmes, comme la dépendance, la surconsommation et des intoxications involontaires. « Les patients ont parfois tendance à croire que les médicaments en vente libre sont inoffensifs, mais c’est faux. Mal utilisés, ils peuvent avoir des conséquences graves sur la santé. Il faut donc s’informer adéquatement.  Le pharmacien est un allié dans ce contexte », explique Bertrand Bolduc, président de l’Ordre des pharmaciens du Québec.

Parmi les médicaments les plus surconsommés par les Québécois, mentionnons les antihistaminiques, les décongestionnants et les anti-inflammatoires. Par exemple, si vous êtes congestionné, vous avez sûrement l’habitude de prendre un décongestionnant. Il importe toutefois de savoir que ce médicament peut créer une dépendance et provoquer un phénomène de rebond, c’est-à-dire un retour des symptômes de manière plus forte – ce qui vous pousse alors à en prendre davantage. C’est le cas des décongestionnants topiques, comme les gouttes et les vaporisateurs nasaux. Les anti-inflammatoires, tels l’ibuprofène (Advil et Motrin) et le naproxène (Aleve), soulagent certes vos douleurs arthritiques, mais ils peuvent entraîner de nombreuses interactions médicamenteuses en plus d’augmenter légèrement le risque de crise cardiaque.  

Médicaments pour enfants : gare au surdosage !

Enfin, le guide Médicaments en vente libre met en garde les parents contre le risque de surdose de médicaments causée par un simple manque de vigilance ou de communication. En effet, plus du tiers des appels effectués chaque année au Centre antipoison du Québec concernent des intoxications accidentelles qui surviennent chez des enfants âgés de moins de 5 ans. La moitié de ces cas sont liés à des médicaments : principalement l’acétaminophène (Tylenol, Tempra pour enfants) et les médicaments contre le rhume et la grippe.

Agnès Delavault, directrice des projets spéciaux à Protégez-Vous, et Bertrand Bolduc, président de l’Ordre des pharmaciens du Québec, sont disponibles pour des entrevues à ce sujet dès maintenant.

Le guide pratique Médicaments en vente libre (88 pages couleur) est vendu en kiosque et en ligne à pv.ca/boutique au coût de 9,95 $ plus taxes. 

À propos de Protégez-Vous
Protégez-Vous est un organisme sans but lucratif membre de l’International Consumer Research and Testing. Experte et indépendante, son équipe réalise des tests, des sondages et des enquêtes permettant de faire ressortir les meilleurs choix en matière de consommation. Ses projets spéciaux, comme les guides pratiques et les guides experts, proposent des contenus articulés autour du quotidien des Québécois, comme les finances personnelles, la maison, l’alimentation, la santé, l’automobile ou la justice. Protégez-Vous rejoint 300 000 personnes grâce à ses publications (magazine, projets spéciaux, site protegezvous.ca et applications iPad et Android), ses infolettres et les réseaux sociaux. 

À propos de l’Ordre des pharmaciens du Québec
L'Ordre des pharmaciens du Québec a pour mission de veiller à la protection du public en encourageant les pratiques pharmaceutiques de qualité et en faisant la promotion de l'usage approprié des médicaments au sein de la société. Il regroupe plus 9 000 pharmaciens. Jusqu’à 6 700 d'entre eux exercent, à titre de salariés ou de propriétaires, dans près de 1 900 pharmacies privées, et quelque 1 600 de ces professionnels pratiquent dans des établissements publics de santé au Québec. Plus de 800 pharmaciens œuvrent notamment comme enseignants ou pour des organismes publics, associatifs ou communautaires.

- 30 -

Source : Protégez-Vous
Renseignements et demandes d'entrevues : 
Maryse Lafrenière, 514 647-9853, medias@protegezvous.ca

Liens d'intérêt
Documents téléchargeables