Marie-Line Renaud, pharmacienne en GMF

Marie-Line Renaud, diplômée en 2011 de la première cohorte du doctorat en pharmacie de l’Université de Montréal, avait d’abord choisi d’exercer en pharmacie communautaire. Elle a toutefois vu son chemin bifurquer lorsqu’elle a rencontré Michel Tassé, pharmacien, qui cherchait un ou une pharmacienne capable de se lancer dans un nouveau projet : exercer en GMF à la clinique Le Plein Ciel. Aimant les défis et voulant pousser plus loin sa pratique, elle s’est dit : « Mais pourquoi pas? »

L’équipe interdisciplinaire avec laquelle Marie-Line Renaud travaille est complète et très fonctionnelle. Si elle a des interventions à faire, la beauté de la chose, c’est que le médecin de famille et l’infirmière sont déjà sur place. Ils fonctionnent par partage des tâches pour essayer d’aller tirer le plus possible l’expertise de chacun! « Un des plus gros défis par contre est certainement la méconnaissance de nos compétences respectives. La directrice médicale de la clinique me dit souvent : « Tu me fais encore une surprise! » En effet, malgré le fait qu’on travaille en étroite collaboration depuis trois ans, elle découvre encore des éléments qu’elle ne connaissait pas du travail du pharmacien. Pour être pharmacien en GMF, ça prend donc une certaine confiance en ses compétences, mais aussi, un leadership professionnel et collaboratif. »

Mais à quoi ressemble une journée en GMF exactement? Tout d’abord, Marie-Line Renaud a toujours des rendez-vous prévus à l’horaire avec des patients qui lui ont été référés par des membres de l’équipe, que ce soit leur médecin de famille ou un autre intervenant qui a besoin de son expertise. Par contre, c’est peut-être le tiers ou le quart de son travail. « La réalité d’un pharmacien en GMF, c’est aussi de faire face à toutes les demandes qui peuvent survenir au cours de la journée. J’ai en effet beaucoup de questions qui proviennent de l’équipe de soins, en particulier des infirmières, avec qui on partage certaines tâches d’ajustement et de suivi de la thérapie. Certains patients demandent aussi à me revoir parce qu’ils ont une question particulière sur leur traitement. Je fais aussi beaucoup de suivis téléphoniques avec eux. »

Marie-Line Renaud travaille également en étroite collaboration avec les pharmaciens communautaires du quartier qui ont des patients suivis à la clinique. « Quand nos patients sont d’accord, je me fais d’ailleurs un devoir d’envoyer une copie de mes évaluations pharmaceutiques au pharmacien communautaire concerné. Ces mêmes pharmaciens m’aident également beaucoup dans mon travail. En plus de permettre une meilleure continuité des soins, cette interaction entre les différents milieux ne peut qu’être profitable pour tous nos patients. »

Ce qu’elle préfère dans son travail, ce sont assurément les rencontres avec les patients où elle agit comme conseillère, en leur donnant de grandes orientations, des éléments à surveiller, des conseils et des outils pour les aider. Elle trouve que c’est là qu’elle retient le plus de bénéfices, à la fois personnels et professionnels. « J’aime aussi avoir toutes les ressources nécessaires à ma disposition pour faire des révisions complètes de la thérapie médicamenteuse, être certaine de mes recommandations et vraiment faire un plan détaillé avec le patient. De plus, j’aime beaucoup mon travail auprès de la clientèle plus âgée, souvent polymédicamentée. Les patients sont tellement agréables et coopèrent bien avec nous, pour leur plus grand bénéfice. »

Marie-Line Renaud essaie aussi d’avoir des passions qui la mènent loin de la pharmacie pour être capable de s’évader. Elle voit d’ailleurs ses vacances arriver avec beaucoup d’enthousiasme! « Partir sur la route et se rendre dans des endroits tranquilles et relaxer! Ça n’arrive pas souvent. Sinon, un de mes plus grand plaisirs dans la vie, c’est de me retrouver avec ma famille et mes amis dans un bon resto ou autour d’une table pleine. Chez nous, j’apprécie énormément cet amour de la table, du partage et des réjouissances. »

Liens d'intérêt
Documents téléchargeables