Les pharmaciens en établissements de santé : une expertise de pointe

Une expertise de pointe
Les pharmaciens des établissements de santé forment 18 % du corps professionnel et sont présents dans plus de 125 établissements : centres hospitaliers universitaires ou affiliés, instituts et centres de santé et de services sociaux (CSSS). Leur exercice professionnel se décline en cinq axes :

  • Les soins pharmaceutiques, tant aux patients hospitalisés qu’à ceux inscrits à l’urgence et suivis en clinique ambulatoire (cliniques de diabète, d’insuffisance cardiaque ou rénale, et autres);
  • La distribution des médicaments;
  • L’enseignement aux patients, étudiants et résidents en pharmacie, ainsi qu’aux autres professionnels de la santé;
  • La recherche clinique; et
  • La gestion des ressources et services en lien avec l’utilisation des médicaments et la prestation des soins pharmaceutiques.

Détenant un diplôme de premier cycle en pharmacie ainsi qu’un diplôme de maîtrise en pharmacie d’hôpital ou en pratique pharmaceutique, option établissement de santé, plusieurs de ces pharmaciens développent une expertise spécifique en s’investissant dans un secteur de soins donné : oncologie, psychiatrie, médecine interne, gériatrie, soins intensifs, urgence, etc.


Soins pharmaceutiques
Aux unités de soins, à l’urgence et dans certaines cliniques ambulatoires, le pharmacien d’établissement fait généralement partie de l’équipe interdisciplinaire. Voici un aperçu de ses interventions visant à assurer à chaque patient une pharmacothérapie efficace et sécuritaire :

  • Il évalue la pharmacothérapie en effectuant l’histoire médicamenteuse et en identifiant, s’il y a lieu, les problèmes qui y sont liés (pertinence, indication et choix des médicaments, présence d’effets indésirables, d’allergies ou d’interactions, doses et modalités d’administration adaptées au patient, liens entre les problèmes de santé et les médicaments, adhésion au traitement, autres);
  • Il détermine les objectifs pharmacothérapeutiques, élabore des plans de soins pharmaceutiques et les met en œuvre;
  • Il surveille la thérapie médicamenteuse en appréciant son efficacité et sa sécurité et en vérifiant l’adhésion du patient à la poursuite de son traitement;
  • Dans le respect des ordonnances collectives et des protocoles en vigueur, il initie des traitements, ajuste les doses et cesse des médicaments;
  • Pour favoriser la continuité des soins, il assure le lien avec le pharmacien de pratique privée à l’arrivée du patient et à son congé de l’établissement, ainsi qu’en soins ambulatoires.


Distribution des médicaments
Toute ordonnance destinée à un patient hospitalisé ou traité à l’urgence fait l’objet d’une validation par un pharmacien d’établissement avant que le médicament soit administré au patient. Pour ce faire, le pharmacien tient compte des autres médicaments du patient (prévention des interactions médicamenteuses ou des effets indésirables), de son profil (âge, poids, taille, problèmes de santé et conditions associées telles qu’allergies, intolérances, grossesse, allaitement, etc.), des résultats des examens de laboratoire (fonctions rénales et hépatiques notamment), ainsi que des autres choix disponibles. Si le pharmacien détecte des problèmes liés à la pharmacothérapie, il intervient auprès du prescripteur afin de lui soumettre d’autres options thérapeutiques.


Enseignement
Le pharmacien d’établissement favorise l’usage optimal des médicaments par son enseignement.

Compte tenu de son expertise, il est le mieux placé pour expliquer aux patients leur thérapie médicamenteuse souvent complexe (chimiothérapie, médication post-chirurgie cardiaque, etc.) et répondre à leurs questions. Ce faisant, il les rassure et renforce leur adhésion au traitement.

Le pharmacien d’établissement supervise et évalue les étudiants en pharmacie au cours de leurs stages, ainsi que les résidents au programme de maîtrise en pharmacie.

Il renseigne les médecins et le personnel en soins infirmiers sur les choix thérapeutiques, le mode d’action des médicaments, les nouvelles indications thérapeutiques, les doses optimales, les modes d’administration, les effets indésirables, les risques liés à la manipulation de certains médicaments, etc.


Recherche clinique
Certains pharmaciens d’établissements initient ou collaborent à des projets de recherche clinique portant sur des médicaments. De plus, ils évaluent les protocoles et ont la responsabilité d’organiser les services pharmaceutiques à offrir dans le cadre d’études cliniques.


Gestion
Le pharmacien qui exerce en établissement de santé peut être appelé à occuper des fonctions de gestion, soit comme chef du département de pharmacie, d’adjoint au chef ou de coordonnateur. À titre de chef, le pharmacien gère les ressources humaines, financières et matérielles de son département. Il est responsable de la sélection des médicaments, de leur utilisation et de l’approvisionnement dans son établissement. Il planifie, organise et coordonne les activités professionnelles du département en s’assurant en tout temps de la qualité et de la sécurité des soins et services pharmaceutiques offerts.
 

Documents téléchargeables